a

glossaire incertain – 9

Je cherche l'oiseau, plutôt je l'attends mais ne sachant qui. Le dernier jour peut-être sera le quand, les ailes de l'amour-temps proviendront du tout en bas de moi, au-dedans le plus haut. D'ici, hors traquet des montagnes et gobemouche bleu que je voyais ailleurs, j'ai près de quatre-vingts espèces dans un coin du cerveau. Sur les pages d'un carnet aussi, avec des timbres, des photos. Un crâne de calao.

L'oiseau, c'est l'un de ceux qui passent. Cru voir un touraco, son violet magnifique, du bout de l’œil derrière la vitre de l'auto.

Le nom d'eux, ça m'efface.

Horizontal et l'ennui

(14)

Deuil d'un homme tranché à la jugulaire, saigné au quartier comme un veau.
Tambourinage, puis on oublie.

versant















  du rouge et du noir un autre aspect

Ma vie au village - 75

Ville d'où je m'absente, condamné par trop de regards, où je hisse à la corde des seaux d'ennui et de l'eau grise, descendre monter sans comprendre ses courbes ni retenir les noms donnés et lire ce qui n'est pas écrit sur les façades céramiques, la vie des ombres derrière les murs. Aussi, dans les ravins équevillés, la danse des petits frères de la nuit. Je est un étrange. Caché. On tourne jusqu'à l'épuisement d'une force que n'ont pas ceux qui subsistent le jour, les qui s'arrogent droit de mort, allant chemin au milieu d'eux d'un autre monde.